top of page

Éditorial "Merci Marie".

Dernière mise à jour : 8 déc. 2023


Comme chaque année, à l’occasion du 8 décembre, du haut de ND de Fourvière sont mis en lumière ces mots « Merci Marie ». Pas sûr qu’ils évoquent grand-chose pour la foule de touristes qui va se presser dans les rues de Lyon pour la fête des lumières. Le spectacle projeté sur les façades des monuments retiendra certainement plus les regards que cette annonce lumineuse au haut de la colline. Dans la ville plongée durant trois jours dans une féérie de lumières comment donner un écho à ces mots lumineux : « Merci Marie » ?


« Réjouis-toi, Marie, le Seigneur est avec toi ! » Oui, réjouissons-nous, car nous aussi, le Seigneur est avec nous. Il est toujours à nos côtés. Nous avons besoin de nous le redire, alors que trop de gens prétendent que Dieu est comme absent de ce monde. Nous savons bien qu’il nous accompagne, nous aussi, quoi qu’il arrive.


« Le Seigneur est avec nous ». J’aime ce présent dans les deux sens de ce mot : un cadeau, et pour aujourd’hui. Beaucoup plus qu’un souhait ( le Seigneur soit avec vous !), c’est bien un acte de foi, une certitude : oui, nous le croyons, nous le savons, le Seigneur est avec nous, comme l’Ange le promet à Marie. Il est auprès de nous. Pour tous les jours et pour toujours, Emmanuel, Dieu avec nous, le nom même de Jésus. Oui, « Merci Marie » car c’est justement la mission de Marie de nous le donner. Et c’est la mission de l’Eglise, notre mission de le manifester.


« Réjouis-toi, Marie, comblée de grâce ». Marie toute sainte, Marie toute entière habitée du don de Dieu, rayonnante de la grâce de Dieu, cet amour gratuit dont Dieu nous revêt dès l’origine. Marie précédée, devancée par la grâce. Là encore, réjouissons-nous, car à nous aussi, cette grâce est donnée. Nous avons été plongés, baptisés, dans cet amour de Dieu qui nous devance et nous enveloppe. Quelle que soit notre histoire, nos faux pas, nos refus, quel que soit le péché qui nous assaille et nous pourrit la vie, cette grâce demeure puisque Dieu continue de nous tendre la main. « Merci Marie » de cette Bonne Nouvelle.


« Réjouis-toi, Marie », le Seigneur te choisit. Le Seigneur t’a regardée, entre toutes les femmes pour te donner son. Fils, afin que tu nous le donnes. Dieu a voulu avoir besoin de toi, de l’accueil de ton corps, de ton sein, de la libre réponse de ta foi, pour que son amour, son Fils, prenne chair de notre chair, prenne corps en notre histoire. Réjouissons-nous, car aimés de Dieu nous aussi depuis toujours, et choisis par lui, comme le proclamait déjà St Paul dans sa prière. « Il nous a d’avance destinés à devenir pour lui des fils » (Ep 1,3-5)


« Merci Marie », car ce que nous célébrons en toi, c’est donc ce que nous sommes appelés à vivre. Comme toi toute disponible pour donner corps à la Parole de Dieu, il dépend de nous, pour une part, que cette Parole de Dieu ne reste pas de vagues promesses ou de simples mots, mais qu’elle devienne chair et sang en s’inscrivant dans nos paroles et dans nos gestes. Alors « merci Marie » car en toi l’amour de Dieu se lit à livre ouvert ! A nous d’en déchiffrer le message pour ceux qui seront à la recherche d’une autre lumière que celle des feux de la ville.


P.ROLLIN+

Recteur St Bonaventure/Chapelle Hôtel-Dieu

215 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page