top of page

Editorial : "Esprit de Pentecôte"

Une hymne du bréviaire consacrée à L’Esprit saint compare ce dernier à quatre réalités de la vie matérielle : la sève, le feu, le vent, le vin. Chacun de ces mots peut nous aider à entrer en relation avec l’Esprit en sorte qu’il féconde nos existences.

« Esprit comme une sève… » La sève est la nourriture des plantes. Elle coule dans leurs vaisseaux internes et les fait croître. L’Esprit de Dieu en nous est celui qui nous fait grandir spirituellement. Sans lui nous serions inertes comme des pierres et resterions inchangés. Prions l’Esprit saint pour qu’il nous aide à grandir harmonieusement, pour qu’il nourrisse nos prières personnelles et favorise la richesse de nos sentiments.

« Esprit comme le feu… » Le feu, c’est cette chaleur et cette lumière qui habitent les prophètes. Il leur donne la force d’annoncer que Dieu existe, que Christ est ressuscité et que nous sommes appelés à la sainteté. Sans lui nous manquerions totalement de fougue et d’énergie. Nous serions vaincus par notre timidité et notre peur de témoigner des convictions qui nous animent. Prions l’Esprit saint pour qu’il nous aide à rayonner de notre foi.

« Esprit comme le vent… » Le vent, c’est ce qui nous pousse en avant. Il nous aide à sortir de nous-mêmes, à aimer nos frères humains et à prendre soin du monde créé. Sans lui nous vivrions dans notre bulle, indifférents à tout ce qui nous entoure, privés d’amour et de relation vraie. Prions l’Esprit saint pour qu’il nous permette de faire grandir les personnes que nous rencontrons, par nos actes, par nos paroles, et par l’écoute que nous leur offrons.

« Esprit comme le vin… » Le vin, dans la Bible, réjouit le cœur de l’homme. Il est invité à toutes les fêtes, il est fait pour être bu en groupe, entre frères et sœurs, lorsqu’ils ont quelque chose d’important à célébrer, comme des naissances et des anniversaires. Sans lui nos fêtes seraient austères et tristes. Prions l’Esprit saint pour que nos réunions d’Eglise soient plus joyeuses, plus festives, et que l’on puisse dire de nous : « Voyez comme ils s’aiment… »

Michel Quesnel, prêtre auxiliaire à St Bonaventure et à la chapelle de l’Hôtel-Dieu

310 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page