top of page

Édito du 24 février : "Aumône, prière et jeûne : trois services"

Dans l’évangile du Mercredi des Cendres, Jésus rapproche trois activités traditionnelles de la piété juive en demandant de les pratiquer de l’intérieur, sans aucun souci de se montrer ni de se mettre en valeur : l’aumône, la prière et le jeûne. En fait, chacune est d’abord une activité de service.

Par l’aumône, je sers mon frère en humanité. Je l’aide à se sortir d’une situation de précarité. Ce peut être une pauvreté financière, mais aussi une fragilité d’un autre type. Dans l’Editorial de la semaine dernière, Patrick Rollin présentait le Carême comme un temps d’écoute. Je le rejoins. En plus de l’aumône de mon argent, je puis faire celle de mon temps pour que l’autre puisse exprimer devant moi les difficultés qu’il ressent, et qu’il puisse être soulagé grâce à la compassion que je lui offre.

Par la prière, j’assure le service de Dieu. En passant du temps avec Lui et avec Lui seul, je reconnais tout ce que je Lui dois. Je le laisse pénétrer en moi et me donner Son Esprit. Il peut arriver que mon oraison me semble vide, stérile, envahie par des distractions qui la disqualifient ; mais cela n’a pas d’importance. Le Dieu que je prie est un Dieu vivant, capable d’agir en moi et de me transformer, pour peu que je me laisse toucher par l’amour qu’il me porte.

Par le jeûne, j’assure le service de moi-même. Je me débarrasse de tas de choses qui m’occupent et me détournent de l’essentiel. On pense spontanément au manger et au boire, mais il y a d’autres formes de jeûne tout aussi salutaires : passer moins de temps sur les écrans, par exemple, ou dans des magazines qui n’apportent rien.

En pratiquant ces trois activités, je vis des moments de purification, bien utiles en ce temps où la pollution par le bruit, la consommation, la distraction inutile m’empêchent de mettre mon existence au service de Dieu, de moi-même et des autres. Bon carême à chacun.

Michel Quesnel

Prêtre auxiliaire à Saint-Bonaventure et à la Chapelle de l’Hôtel-Dieu

246 vues0 commentaire
bottom of page