top of page

Édito du 12 mai : "La Parole aux frontières…"

Les « sept » qu’évoquent les lectures de ces deux derniers dimanches ont été institués pour le « service des tables ». Il fallait libérer les Apôtres des préoccupations matérielles afin qu’ils se consacrent à l’annonce de la Parole. Beaucoup voient, dans l’institution de ces sept « serviteurs » de la charité, l’origine du ministère des diacres. Un ministère qui avait fini par disparaître en tant que tel. C’est le concile Vatican II qui a restauré le diaconat de manière permanente et non plus comme une étape en vue du ministère de prêtre, en l’ouvrant à des hommes, le plus souvent mariés.

L’Eglise de France en compte aujourd’hui près de 3OOO. Leur particularité est de vivre leur engagement le plus souvent aux « frontières » de l’Eglise, dans les entreprises, les banlieues, les hôpitaux, les médias, là où, apparemment, l’incroyance est majoritaire, là où doit se jouer un franc et fécond dialogue entre culture contemporaine et foi chrétienne. Un dialogue qui, dès l’origine, est la marque des diacres.

Dans l’épisode que nous lisons ce dimanche (Actes 8, 5-8.14-17), Philippe, l’un des Sept, accepte de franchir la frontière de Samarie et d’aller simplement s’immerger au beau milieu d’un peuple souvent considéré comme hérétique par les juifs. Et, contre toute attente, nombre de Samaritains se laissent toucher par la Bonne Nouvelle et se convertissent. Voici que cet « Esprit de vérité » dont l’évangile de Jean nous prédit que le « monde » ne le verra pas, est, tout à coup, visible aux yeux d’hommes et de femmes qu’on accuse peut-être un peu trop vite idolâtres et pervertis.

Aussi en ce 6° dimanche du temps pascal, demandons au Seigneur dans notre prière, qu’il nous aide à convertir notre regard sur celles et ceux que, sans vraiment connaître, nous jugeons « incroyants » et dans le cœur desquels habite déjà son Esprit. Et confions au Seigneur Stéphane, Laurent et Arnaud qui seront ordonnés diacres pour notre diocèse le samedi 17 Juin en la primatiale St Jean-Baptiste. Que l’Esprit du Ressuscité, défende en eux la cause de Dieu qu’ils sont appelés à servir, son amour qui ne connait pas de frontières.

P. ROLLIN+

Recteur St Bonaventure/Chapelle Hôtel-Dieu

206 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page